Les hommes affectés par des troubles érectiles sont de plus en plus nombreux si on en juge par la prolifération actuelle des urologues, andrologues et autres sexologues.

 

Mis à part la prescription de certains médicaments aux effets secondaires multiples, il existe des solutions dont l’évocation interpelle...

Que faire en cas de dysfonction érectile ?

 

-      Vacuum et anneau de constriction

 

On trouve facilement dans le commerce (sex-shops & Internet) des vacuums et des anneaux de constriction, les deux objets devant être utilisés simultanément.

 

Le principe est simple, rappelant celui de la ventouse.

 

Le vacuum a une forme de tube. On l’enfile autour du pénis et on utilise une pompe (manuelle ou électrique) pour provoquer un vide dans l’appareil.

 

Le sang est alors attiré dans le pénis qui gonfle, provoquant de cette façon une érection.

 

Une fois l'érection obtenue, on pose un anneau pénien à la base du sexe, anneau que l'on a auparavant positionné autour du vacuum et que l'on fait coulisser vers le bas.

 

Cet anneau de constriction fait office de garrot et permet au sang de rester dans le pénis, ce qui maintient l'érection.

 

Bonjour la poésie !

 

-      Les injections intracaverneuses

 

Une injection intracaverneuse consiste à injecter avec une seringue directement dans l'un des deux corps caverneux de la verge (situés latéralement, à droite et à gauche) une substance vasodilatatrice qui entraîne une érection.

 

Cette injection se fait à l'aide d'une aiguille courte et fine, en position assise, dans l'un des deux corps caverneux, le droit ou le gauche, entre la couronne du gland et la racine de la verge.

 

Cette piqûre demande un apprentissage et de l’attention, car il ne faut surtout pas piquer dans la zone médiane supérieure de la verge où circulent les artères et les veines ni dans le gland.

 

Après avoir retiré l'aiguille, il faut faire une compression de 1 à 2 minutes au point d'injection.

 

L'injection se fait par l’homme lui-même dans sa salle de bains quelques minutes avant les préliminaires de l’acte sexuel.

 

L'érection se produit 5 à 10 minutes après l'injection et elle peut durer de 1 à 3 heures (même après l'éjaculation).

 

Il s'agit d'une érection purement mécanique en l'absence de stimulation érotique et de désir sexuel.

 

Ce côté mécanique de l'érection peut perturber la partenaire féminine qui n'est plus l'agente provocatrice de l'érection.

 

Les premières injections intracaverneuses étaient à base de papavérine, qui n'est plus utilisée, car elle provoquait des effets indésirables. Actuellement, on utilise surtout la prostaglandine PGE1, vasodilatateur qui n’a pas d’effets secondaires.

 

Au niveau des points d'injections, il peut se former de petits nodules fibreux. Un hématome ou une ecchymose au point d'injection peuvent également se former.

 

Il est conseillé de ne pas pratiquer plus de deux injections par semaine.

 

Là encore, bonjour la poésie !

 

Mais il y a pire encore.

 

-      Épaississement du pénis

 

Certains chirurgiens esthétiques proposent aujourd’hui … d’épaissir le pénis !

 

Le praticien prélève environ 40 ml de graisse sur une partie du corps riche en cellules adipeuses (abdomen généralement).

 

Il effectue ensuite une centrifugation pour homogénéiser le prélèvement.

 

Ensuite, à l’aide d’une seringue munie d’une canule, il injecte la graisse dans le fourreau pénien afin d’augmenter son diamètre.

 

L'intervention est réalisée sous anesthésie générale en chirurgie ambulatoire.

 

Bof ! Beurk !

 

D’autant plus que le résultat esthétique est souvent aléatoire. Parfois, la verge enrichie (si l’on peut dire) en graisse prend un aspect gondolé.

 

Si le cœur vous en dit …

 

-      Les prothèses péniennes

 

Il existe deux variétés de prothèses péniennes :

 

La prothèse gonflable, constituée de deux cylindres que le chirurgien introduit latéralement dans les corps caverneux de la verge et qui sont reliés à un réservoir muni d'une pompe.

 

Ce mécanisme est placé dans le scrotum (à côté des testicules).

 

Avant l’acte sexuel, l’homme active une pompe, provoquant artificiellement, l'érection de son pénis.

 

La prothèse rigide constituée de deux cylindres de silicone introduits dans les corps caverneux, qui entraînent une érection artificielle, mais … permanente !

 

Cette mise en place de prothèses péniennes nécessite une hospitalisation de 2 à 3 jours.

 

Il existe des complications : hématomes, infection.

 

Le pire est à venir.

 

-      Allongement du pénis

 

D’autres thérapeutes (si on peut les appeler ainsi) proposent aux hommes complexés par la taille de leur pénis de l’allonger !

 

Ils promettent un allongement compris entre 2 et 4 cm.

 

Ces chirurgiens esthétiques (!!!) exercent généralement au Maroc et en Tunisie, leur activité étant liée à une agence de voyages qui propose un « all inclusive » : transport aérien, séjour d’une semaine dans un hôtel de luxe et allongement du pénis !

 

Mieux vaut en rire …

 

-      Poppers : ATTENTION, DANGER

 

On trouve en sex-shops et sur Internet des substances appelées « poppers », nitrites qui doivent leur nom au bruit que faisait l’ouverture des premières ampoules commercialisées : pop.

 

Après avoir respiré le produit se produit une spectaculaire bouffée qui provoque une sensation d’intense chaleur interne ayant pour effet d’exacerber la sexualité.

 

DANGER : les poppers sont responsables d’érythèmes, de maux de tête qui peuvent être très violents, d’une augmentation de la pression intraoculaire, de vertiges et de tachycardie. Cela peut provoquer un aspect gris bleuté de la peau, la cyanose.

 

Et paradoxalement, si le cerveau est en état de brusque « ébullition sexuelle », le pénis bien souvent ne suit pas à cause des trop violents effets secondaires, et il n’y a point d’érection.

 

ATTENTION : associés aux médicaments traitant les troubles érectiles, les poppers peuvent entraîner des accidents cardiaques pouvant être mortels.

 

Poppers : s’abstenir absolument.

 

Alors que faire si l’on a un problème érectile ?

 

Le bon sens incite à prendre un produit NATUREL, réellement efficace, sans effet secondaire : HForce.