{{var product.name}} a été ajouté au panier




Continuer mes achats
Terminer ma commande

{{var product.name}} a été retiré du panier



Continuer mes achats
Terminer ma commande
0
Mon panier
Votre panier est vide.
×

Enregistrement

Votre profil

Données d'enregistrement

ou se connecter

Prénom requis!
Nom de famille requis!
Prénom invalide
Nom de famille invalide
Adresse email invalide
Adresse email requise
Email déjà existant
Mot de passe requis
Mot de passe invalide
6 caractères minimum
Please enter 16 or less characters!
Les deux mots de passe saisis ne sont pas identiques.
Veuillez accepter les conditions générales de ventes
Identifiant ou mot de passe invalide.

Avertissement important à lire avant toute utilisation des huiles essentielles

Précautions d'emploi des huiles essentielles

 

 

 

huiles essentielles aroma bio Précautions d'emploi

 

Les huiles essentielles sont à manipuler avec une grande prudence. Ces extraits végétaux sont les plus puissants du règne végétal. Veuillez prendre connaissance des précautions d'usage pour les utiliser à bon escient.  

- Tenir hors de portée des enfants.   

- Eviter le contact des yeux.

- En cas de projection accidentelle avec les yeux, rincer abondamment l’œil sous un jet faible d’eau courante pour expulser le corps étranger puis passer un coton d’huile végétale pour adoucir.    

- Ne jamais mettre des huiles essentielles pures dans le nez, dans les oreilles ou sur les muqueuses ano-génitales.    

- Eviter l’utilisation des huiles essentielles pendant les trois premiers mois de la grossesse. L’utilisation d’huiles essentielles pendant la grossesse et pour la femme allaitant requiert l’avis d’un aromathérapeute avisé.    

- En cas d’hypersensibilité ou de terrain allergique, tester l’huile essentielle avant utilisation :

- placer 1 à 2 gouttes de l’huile essentielle sélectionnée dans le pli du coude,
- patienter 10 minutes,
- constater une éventuelle réaction cutanée    

- Ne pas s’exposer au soleil après une application d’huile essentielle contenant des furocoumarines (HE expressées des zestes d’agrume : citron, mandarine, orange douce, etc.). Ces huiles essentielles sont photo-sensibilisantes et augmente fortement le risque de coups de soleil et brûlures.    

- Les huiles essentielles phénolées ou riche en aldéhydes sont dermocaustiques (agressives pour la peau) et doivent être diluées dans une huile végétale dans une proportion de 85% d’huile végétale pour 15% d’huile essentielle.    

- L’utilisation des huiles essentielles en voie interne requiert l’avis d’un professionnel.

- En cas d’ingestion accidentelle : ingérer de l’huile végétale et contacter un centre anti-poison.    

- Les huiles essentielles ne sont pas solubles dans l’eau. Pour un bain aromatique, utiliser un dispersant adéquat (labrafil, labrasol, disper) en quantité 4 fois supérieur à la quantité d’huile essentielle. Ne pas dépasser 10 gouttes d’huile essentielle par 100 litres d’eau.    

- L’injection intramusculaire des huiles essentielles est dangereuse et proscrite.

 

 

huiles essentielles aroma bio Quelles sont les précautions à prendre pour les femmes enceintes ?

 

Très peu de travaux scientifiques ont été consacrés à l'étude des risques abortifs des molécules aromatiques. Seuls les cétones terpéniques et les molécules aromatiques oestrogène-like (comme l'anethole présent dans les huiles essentielles d'anis, de badiane ou de fenouil) sont clairement interdites durant la grossesse.


En général nous adoptons une position claire vis-à-vis de l'utilisation d'huiles essentielles durant la grossesse : nous préconisons de ne pas recourir à l'utilisation d'huiles essentielles durant les trois premiers mois de la grossesse.

 

Par après nous considérons qu'il est souhaitable d'en limiter le plus possible l'usage à des soins pointus, de courte durée, et proposés par des personnes de confiance maîtrisant parfaitement les profils des huiles essentielles proposées (thérapeutes, pharmaciens aromatologues, …).

Ce point de vue est guidé par un simple principe de précaution suite au manque d'informations fiables sur le sujet.

 

 

huiles essentielles aroma bio A partir de quel âge peut-on appliquer des huiles essentielles sur des enfants ?

 

De nouveau une question face à laquelle la réponse laconique « Ca dépend » peut être de mise ! Car cela dépend en effet du type d'huile essentielle, du vecteur dans lequel elle est incluse et de sa concentration finale dans le produit.

Soyons toutefois un peu plus clairs ! Déjà chez le nourrisson (à partir de l'âge de 1 à 2 mois) on peut appliquer des huiles de massage enrichies par des huiles essentielles calmantes, digestives ou expectorantes et balsamiques. Dans ce cas la concentration finale en huiles essentielles ne dépasse pas 1 à 2%. Il est tout aussi envisageable d'enrichir une crème pour les fesses avec des huiles essentielles ou de formuler des huiles de bains aromatiques aux vertus reposantes pour le bain de nos bébés.

Toutefois, à moins de maîtriser parfaitement les huiles essentielles qu'on utilise, nous pensons qu'il est souhaitable de se tourner vers l'achat de produits finis de haute qualité (donc un peu plus onéreux !) spécialement développés pour les bébés.

 

A partir de 9 à 10 mois, on peut graduellement augmenter le panel d'huiles essentielles à appliquer sur l'enfant (toujours en massage, en diffusion ou sous forme de suppositoires).

La concentration finale en huiles essentielles peut alors évoluer au besoin vers 5 à 6%

 

A partir de 3 ans on peut envisager avec grande parcimonie le mélange d'une ou deux gouttes de quelques rares huiles essentielles (ravintsara, eucalyptus radié, bois de rose) dans un support destiné à être ingéré.

 

Dès 6 ans enfin, il est possible d'initier des soins aromatiques par voie orale, à doses faibles mais efficaces. Le mieux est de privilégier l'ingestion de 1 à 3 capsules aromatiques molles par jour. Ces capsules sont prédosées et standardisées, n'ont pas d'odeur et peu de goût et ont l'avantage de contenir des synergies d'huiles essentielles bien étudiées pour leurs effets positifs et leur tolérance gastrique.

 

 

huiles essentielles aroma bio Les huiles essentielles ont-elles des effets secondaires et lesquels ?

 

L'aromathérapie n'est pas du tout une méthode douce. Elle fait usage d'extraits super-concentrés qui peuvent occasionner une série d'effets secondaires s'il ne sont pas utilisés à bon escient par des personnes capables d'en maîtriser les propriétés et les toxicités. 

Globalement on peut être confronté aux mêmes effets secondaires que ceux rencontrés suite à l'application de produits pharmaceutiques de synthèse : nausées, vomissement, diarrhée ou constipation, relents gastriques, ulcères gastriques.

 

Il faut savoir également que l'ingestion de fortes doses (supérieures à 500 mg / jour) de composés aromatiques phénolés sur une longue période (supérieure à 20 jours) peut créer un engorgement et une surcharge hépatique. Dès lors le thérapeute averti sait que les phénols aromatiques se prennent soit à haute dose durant maximum 7 jours ou à faible dose (moins de 200 mg / jour) durant maximum 20 jours, suivis d'une fenêtre thérapeutique d'une semaine entre les cures.

Nous avons en outre déjà évoqué les propriétés neurotoxiques et abortives des huiles essentielles riches en cétones terpéniques (hysope, thuja, sauge, ..). Ces huiles essentielles particulièrement délicates à utiliser sont par ailleurs réservées à l'usage exclusif de la pharmacie.

 

Il faut également évoquer les dangers de photosensibilisation consécutifs à l'application cutanée - voire selon certains l'ingestion - d'essences aromatiques et d'huiles essentielles contenant des furocoumarines juste avant ou pendant une exposition au soleil. Ceci pourrait engendrer chez certains des réactions érythémateuses et même favoriser la carcinogenèse.

Ce sont surtout les essences de zestes de Citrus (mandarine, citron, pamplemousse, orange douce, …) qui sont à l'origine de ce type de photosensibilisation.

 

Certaines huiles essentielles sont dermocaustiques et ne peuvent s'appliquer sur la peau qu'à haute dilution (10, 5, 2%, voire moins !), sous peine d'occasionner des lésions parfois importantes (brûlures, …).

Certaines personnes développent des allergies aux huiles essentielles (eczéma, oedèmes cutanés, ….) et se voient donc contraintes à ne plus envisager de profiter des nombreux bienfaits des huiles essentielles suite à leur hypersensibilité.

 

Enfin, sachez qu'il est formellement interdit d'appliquer des huiles essentielles, même diluées, dans le conduit auditif, dans les yeux et dans les narines, et ce quel que soit l'âge ou le sexe.

 

 

huiles essentielles aroma bio Existe-t-il des thérapeutes spécialisés en aromathérapie qui puissent nous conseiller ?

 

Bien qu'il n'existe pas vraiment de cursus universitaire consacré à l'aromathérapie, de plus en plus de docteurs en médecine investissent leur temps dans de longues et passionnantes formations en aromathérapie. Au sortir de ces formations réservées aux personnes détentrices d'un titre de médecin, pharmacien, infirmière ou autre professionnel de la santé (kinésithérapeute, …) de telles personnes ont acquis la capacité de préconiser un soin préventif ou un traitement actif à base d'huiles essentielles pour le plus grand bénéfice de leurs patients.

Ce sont avant tout des professionnels qui basent leur raisonnement sur un diagnostic précis et qui connaissent le pouvoir et les limites d'utilisation des huiles essentielles. Ils n'adoptent pas une vision intégriste qui prône le « tout à la nature » ou le « tout au médicament ».

Ce sont des professionnels de la santé d'une rare compétence, qu'il faut pouvoir sélectionner afin d'éviter l'arnaque du conseil d'un quidam qui se voit investi du jour au lendemain d'une mission de « guérisseur».

 

 

huiles essentielles aroma bio Peut-on ingérer des huiles essentielles par voie interne ?

 

On ne peut répondre à cette importante question de manière catégorique « oui » ou « non ». La réponse la plus adaptée est certainement : « oui, certainement, mais avec beaucoup de prudence et de discernement ». « Oui, certainement » car beaucoup d'huiles essentielles vont donner leur pleine mesure une fois ingérées.

 

Prenons l'exemple de l'huile essentielle d'origan à inflorescences compactes (Origanum compactum) : cette huile riche en phénols est l'archétype de l'extrait aromatique anti-infectieux à très large spectre, mais ses principes actifs sont dermocaustiques et en limitent fortement l'application sur la peau. Dès lors l'huile essentielle d'Origanum compactum va bien mieux exercer son pouvoir antimicrobien une fois ingéré. Toutefois, la prudence est de rigueur quant aux doses ingérées et à la manière avec laquelle cette huile essentielle est administrée par voie orale. Les plus convaincus vont déposer deux à trois gouttes d'huile essentielle d'origan compact sur un quart de morceau de sucre et laisser fondre lentement sur la langue. Rapidement un picotement plus ou moins aigu va se manifester dans la cavité buccale et dans la gorge, signature olfactive et physiologique des phénols présents dans cette huile essentielle. Dans les minutes qui suivent il n'en paraîtra plus rien mais « il faut pouvoir le supporter ». 

 

Qu'à cela ne tienne, il existe bien d'autres manières moins directes d'administrer des huiles essentielles par voie orale : on peut les diluer dans des huiles végétales (vierges ou BIO de préférence), dans du miel, du sirop d'érable, on peut les faire adsorber sur des comprimés de charbon de bois ou de lactose, et enfin, on peut privilégier l'ingestion de capsules aromatiques contenant des huiles essentielles uniques ou en mélange, sous forme prédosée, standardisée, et offrant toutes les garanties d'efficacité et de sécurité d'emploi. 

 

 

huiles essentielles aroma bio Quelles sont les huiles essentielles qu'on peut utiliser par voie interne ? 

 

Ici aussi la réponse ne tient pas en un mot et demande quelques développements.

Les huiles essentielles sont composées de molécules appartenant à des groupes biochimiques différents (on peut citer les phénols, les monoterpènes, les esters terpéniques, les sesquiterpènes, etc, ….).

Ces groupes de molécules possèdent des profils toxicologiques particuliers et leur présence relative dans les huiles essentielles détermine le profil toxicologique de ces dernières. Si on se base sur ces informations il est possible d'édicter quelques principes de base qu'il est bon de respecter systématiquement :

a) N'administrer des huiles essentielles contenant des cétones QUE suite à une prescription d'un thérapeute expérimenté. Les cétones (comme la thujone de la sauge, la fenchone de la lavande stoechade ou la pinocamphone de l'hysope) sont neurotoxiques ET abortives et ces effets négatifs sont exacerbés par leur prise orale.

b) Envisager la prise orale d'huiles essentielles à phénols (thym, origan, sarriette, …) ou à aldéhydes aromatiques (cannelles) avec grande prudence. Privilégier une dilution importante dans des vecteurs spécifiques (miel, huile végétale, capsules molles, …)

c) Ne jamais excéder 4 ou 5 gouttes d'huiles essentielles pures par ingestion, et privilégier leur inclusion dans un support approprié (voir ci-dessus)

 

Pour terminer, voici une liste non exhaustive d'huiles essentielles particulièrement utiles lorsqu'elles sont ingérées par voie orale et qui sont d'une bonne tolérance orale et gastrique :

Thym à thujanol, Tea tree, Eucalyptus radiata, Ravintsara, Menthe poivrée (1 à 2 gouttes maximum !), Citron, Mandarine, Basilic, Thym à linalol, Laurier noble et clou de girofle (1 goutte localement pour les problèmes de bouche).

 

 

huiles essentielles aroma bio L'aromathérapie est-elle dangereuse ?

 

Ne tombez pas dans le piège "tout ce qui est naturel est bon pour la santé". Sans vouloir dramatiser, les huiles essentielles ont un pouvoir thérapeutique certain et, utilisées en surdosage ou à mauvais escient, elles peuvent mener à des effets indésirables importants. Ne sous-estimez jamais les effets des huiles essentielles. Vous risqueriez des créer des conflits émotionnels ou physiques graves. Toute thérapie devra être supervisée par un naturopathe ou un spécialiste formé à ce genre de soins. Les nourrissons, les femmes enceintes, les épileptiques doivent s'abstenir d'utiliser ce genre de thérapie. Les huiles essentielles sont très concentrées et peuvent entraîner une intoxication. Pour avoir une idée de l'efficacité des huiles essentielles, sachez par exemple que l'huile essentielle de thym détruit le colibacille - Escherichia coli, bactérie vivant normalement dans l'intestin mais pouvant contaminer l'environnement ( gastro-entérite, infections urinaires...)- en 2 à 8 minutes. Le staphylocoque rend l'âme au bout de 3 à 8 minutes.

 

Les huiles essentielles s'utilisent soit en inhalation, stimulant les centres olfactifs et répercutant ces effets sur le psychique et le physique, soit en compresse ou en friction. Les huiles essentielles étant parfois photosensibles, il faudra alors les diluer afin de prévenir toute irritation ou allergie. Il existe des pommades odorantes, très justement dosées, permettant une application aisée du produit. Pour les inhalations, le mieux est d'utiliser les diffuseurs, ne laissant échapper que la dose nécessaire de produit. Utilisée en enveloppement, les huiles essentielles permettent une relaxation optimale. On trouve des huiles de massage, des bains parfumés et toutes sortes de présentation de produits aromatiques bénéfiques. Le tout est de s'y retrouver et de ne pas céder à l'envie d'acheter un produit inadéquat sous prétexte qu'il est moins cher qu'un autre. Le but du produit est de vous soigner ou de vous procurer du bien-être et, comme je l'ai dit plus haut, des essences de synthèse ne produiront que l'effet d'un sparadrap sur une jambe de bois. Une bonne huile est forcément un peu cher. Le producteur doit renoncer aux pesticides, herbicides et aux engrais pour obtenir un produit vraiment pur, d'où regain de travail, d'attention et rendement moindre. Mais il offre ainsi la garantie d'un produit 100% naturel.Les huiles essentielles ont un extraordinaire pouvoir de pénétration. En appliquant le produit sur la peau, il suffit de quelques instants pour en retrouver des traces dans les urines. Entre-temps, les principes de la plante auront pénétré les tissus par voie sanguine. Cette facilité de pénétration cutanée est d'ailleurs utilisée en allopathie (médecine traditionnelle) pour faire pénétrer une substance médicamenteuse. Mêlée à une huiles essentielles, le médicament pénètre les tissus plus rapidement et plus efficacement.

 

 

huiles essentielles aroma bio Que faire en cas de mauvaises utilisations ?

 

Ingestion d’une dose importante d’huile essentielle pure :

En cas d’ingestion accidentelle, avaler plusieurs cuillérées d’huile végétale (peu importe la sorte) afin de diluer l’huile essentielle. Les huiles essentielles sont insolubles dans l’eau, il est dès lors inutile de boire beaucoup d’eau après une dose massive d’huiles essentielles.

 

Si la dose dépasse 1 gramme (10 ml) :

- boire plusieurs cuillérées d’une huile végétale.

- Faire vomir si possible.

- hospitaliser la victime en urgence pour autres soins jugés nécessaires.

N’hésitez pas à contacter un centre anti poisson.

 

Projection sur la peau  :

Verser immédiatement de l'huile végétale grasse dans l'oeil et passer un coton imbibé d'huile végétale pour éliminer. Diluer avec de l’huile végétale     

 

AVERTISSEMENT : Ces propriétés, indications et modes d'utilisation sont tirés des ouvrages ou sites Internet de référence en aromathérapie et naturopathie. On les y retrouve de façon régulière et pour beaucoup confirmées par des observations en milieu scientifique. Ces informations sont données à titre informatif, elles ne sauraient en aucun cas constituer une information médicale, ni engager notre responsabilité.

Pour tout usage des produits proposé dans un but thérapeutique, consultez un médecin. Pour plus d’informations et pour tout usage thérapeutique, nous vous conseillons de consulter un médecin naturopathe spécialisé, aromathérapeute ou tout autre professionnel reconnu.

Ce sont des compléments alimentaires et en tant que tels ne se substituent pas à une alimentation variée et équilibrée.
Lisez impérativement les précautions d'emploi avant toute utilisation.

Les informations diffusées n'engagent pas la responsabilité de SARL ACEM. Nous nous efforçons de les tenir à jour et exactes. Néanmoins, nous ne pouvons les garantir.

Le contenu du site www.aromabio.fr a pour but d'informer et ne remplace d'aucune façon l'autorité médicale. Aromabio décline toute responsabilité relative à l'usage des huiles essentielles.

Aromabio ne peut en aucun cas être tenu responsable de dommages causés par un usage inapproprié des produits présentés dans ce site, ni de conséquences non désirées de l'utilisation de l'information contenue dans ce site. En utilisant ce site vous en acceptez l'entière responsabilité.