{{var product.name}} a été ajouté au panier




Continuer mes achats
Terminer ma commande

{{var product.name}} a été retiré du panier



Continuer mes achats
Terminer ma commande
0
Mon panier
Votre panier est vide.
×
Enregistrement

Votre profil

Données d'enregistrement

ou se connecter

Prénom requis!
Nom de famille requis!
Prénom invalide
Nom de famille invalide
Adresse email invalide
Adresse email requise
Email déjà existant
Mot de passe requis
Mot de passe invalide
6 caractères minimum
Please enter 16 or less characters!
Les deux mots de passe saisis ne sont pas identiques.
Veuillez accepter les conditions générales de ventes
Identifiant ou mot de passe invalide.

Huiles de soins diarrhée ? constipation ? la menthe poivrée pour apaiser le côlon irritable

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

Huiles de soins diarrhée ? constipation ? la menthe poivrée pour apaiser le côlon irritable


Disponibilité : En stock

Nom du produit Prix Qté
Menthe poivrée
7,52 €
Flacon verre 15 ml système codigouttes
1,26 €
OLEOCAPS 3 Digestion & Transit intestinal
10,51 €
OU

Disponibilité : En stock

Ref. AREC0256

  Colon irritable: un syndrome aux multiples visages

Colon irritable: un syndrome aux multiples visages

Le syndrome du côlon irritable nommé aussi ‘syndrome de l’intestin irritable’ ou ‘colopathie fonctionnelle’, est un trouble digestif qui se caractérise par des malaises ou des sensations douloureuses au ventre. C’est un cas très fréquent de consultation chez le gastro-entérologue.

Les malaises et les douleurs sont associés à la modification de la vitesse de passage des aliments dans le côlon. Des vitesses de passage trop rapides ou, à l’opposé, trop lentes causeront des symptômes différents et provoqueront soit de la diarrhée, soit de la constipation. Dans tous les cas, un réel inconfort et un « mal au ventre » durable est présent.

La bonne nouvelle pour les fans d’aromathérapie est qu’un essai clinique en double aveugle de 2007, randomisé et contrôlé par un placebo, met en évidence l’intérêt de  capsules  à enrobage entérosoluble à base d’huile essentielle de menthe poivrée dans le traitement du syndrome du côlon irritable.

Découvrons comment la menthe poivrée se fait l’amie des intestins sensibles…

Une étude clinique : 

L'huile essentielle de menthe poivrée, amie de la digestion

L’huile essentielle de menthe poivrée, amie de la digestion

L’huile essentielle de menthe poivrée est décrite de longue date par de nombreux auteurs comme bénéfique pour faciliter les fonctions digestives et lutter contre les inconforts gastro-intestinaux. On en trouve d’ailleurs assez couramment dans le commerce en Angleterre sous forme de compléments alimentaires…

En 2007, en Italie, les chercheurs Cappello et al. ont souhaité tester scientifiquement l’efficacité de l’huile essentielle de menthe poivrée en capsules à enrobage entérosoluble chez les patients atteints du syndrome du côlon irritable. C’est ce qui a donné lieu à la publication qui nous intéresse :

Peppermint oil (Mintoil®) in the treatment of irritable bowel syndrome: A prospective double blind placebo-controlled randomized trial. Digestive and Liver Disease 39 (2007) 530–536, par Cappello G., Spezzaferro M., Grossi L., Manzoli L., Marzio L.

Cette étude, approuvée par le comité d’éthique de ‘G. d’Annunzio University’, avait établi pour la sélection des participants une série de critères d’exclusion telles que l’âge, l’intervention chirurgicale antérieure sur l’abdomen, la maladie inflammatoire de l’intestin, la néoplasie intestinale, la maladie de la thyroïde, la prise chronique de médicaments… Elle répondait en tous points à ce qu’on attend d’une étude clinique.

Des capsules d’huile essentielle de menthe poivrée 

Le colon, en vert

Le colon, en vert

Les capsules utilisées dans le protocole ainsi que celles du placebo étaient gastrorésistantes. Les capsules gastrorésistantes ne se dissolvent pas pendant leur passage à travers l’estomac mais arrivent en entier dans l’intestin, où dans ce cas précis elles se dissolvent à un pH supérieur ou égale à 7.

Chaque capsule contenait 225 mg d’huile essentielle de menthe poivrée (mentha piperita) et 45 mg de Natrasorb, un amidon particulier qui fixe les huiles. Le placebo contenait quant à lui 225 mg de maltodextrine aromatisé à la menthe mais sans huile essentielle aucune. Chaque patient admis à l’étude recevait, en fonction du groupe auquel il appartenait au hasard, 2 capsules d’huile essentielle de menthe poivrée ou 2 placebos. Il y avait deux prises par jour, pendant 4 semaines. Les capsules étaient administrées 1 h avant le repas afin de garantir un faible pH gastrique, ce qui empêche une dissolution prématurée des capsules dans l’estomac.

Méthodologie :

Dans l’étude, les données sur l’intensité et la fréquence des symptômes ont été analysées selon une échelle de 0 à 4 (intensité: 0 = absent, 1 = léger, 2 = modéré, 3 = sévère, 4 = insupportable et fréquence: 0 = absent, 1 = une fois par mois, 2 = une fois par semaine, 3 = deux fois par semaine, 4 = ≥ à trois fois par semaine).

Ces mesures ont été prises au début du traitement ‘T0’, à la fin du traitement ‘T4’ (4 semaines plus tard) ainsi qu’à 4 semaines après la fin du traitement ‘T8’.

Les symptômes en question étaient : distension ou ballonnement abdominal, douleur ou gêne abdominale, diarrhée,  constipation, douleur à l’évacuation, urgence des selles, sensation d’évacuation incomplète, passage de gaz ou de mucus.

Les 50 patients acceptés définitivement pour l’étude ont été partagés en deux groupes.  Un groupe HE (24 personnes) prenant les capsules d’huile essentielle de menthe poivrée et un groupe Placebo (26 personnes) prenant les capsules placebo.

Les résultats furent surprenants:

La menthe poivée, plus efficace

La menthe poivée, plus efficace

  • A la fin des 4 semaines de traitement (T4) et à la fin des 4 semaines suivantes (T8), un nombre statistiquement et significativement plus élevé du Groupe HE  eut une réduction ≥ 50% de la moyenne des symptômes par rapport au Groupe Placebo. (Tableau ci-dessus. P* = χ2-test, ITT = intention to treat group, PP = per protocol group).
  • A la fin des 4 semaines de traitement (T4), 75% des patients du Groupe HE  eut une réduction ≥ 50% de la moyenne des symptômes. (Tableau ci-dessus. P* = χ2-test, ITT = intention to treat group, PP = per protocol group).
  • Dans le Groupe HE, à T4 et à T8, on constata une réduction statistiquement significative des symptômes du syndrome du côlon irritable (T0: 2,19 ± 0,13, T4: 1,07 ± 0,10*, T8: 1,60 ± 0,10*, *P <0,01 par rapport à T0), alors qu’aucun changement n’avait été constaté avec le placebo.
  • Une amélioration statistiquement significative des symptômes fut constatée à T4, avec un effet bénéfique persistant à T8. Cet effet dura également un mois après la thérapie chez plus de 50% des patients traités.
  • Le Mann–Whitney U-test utilisé pour comparer les deux groupes, montra que chaque symptôme évalué était significativement plus faible à T4 dans le Groupe HE en comparaison au Groupe Placebo.

Les auteurs concluèrent qu’un traitement de 4 semaines par des capsules, à enrobage entérique, de 225 mg d’HE de menthe poivrée deux fois par jour, améliore les symptômes abdominaux chez les patients atteints du ‘syndrome du côlon irritable’.

Quelle solution pour moi ?

Les capsules Oleocaps 3

Les capsules Oleocaps 3

Si vous pensez souffrir du syndrôme du colon irritable, il est tout d’abord important de rappeler que seul votre médecin peut vous aider. Lui seul peut diagnostiquer correctement l’affection et proposer un traitement. A notre connaissance, on ne trouve pas dans le commerce de capsules gastrorésistantes à l’huile essentielle de menthe poivrée telles que décrites dans l’étude. On peut cependant se souvenir des nombreuses formules aromatiques de Dominique Baudoux, disponibles dans la littérature pour des symptômes tels que dyspepsie, constipation, diarrhée, digestion difficile, maladie de Crohn ou colite, qui font très souvent appel à l’huile essentielle de menthe poivrée associée à d’autres huiles essentielles adaptées au soin des inconforts de la sphère intestinale comme l’estragon, le fenouil doux, le basilic ou la cannelle…

On retrouve l’huile essentielle de menthe poivrée associée à d’autres huiles essentielles favorisant la digestion dans les capsules Digestion Transit intestinal – Oléocaps 3 de Pranarôm.

Les capsules Oléocaps 3 possèdent le profil idéal pour améliorer le confort digestif et réguler le transit intestinal. Elles sont composées d’ huiles essentielles de Menthe poivrée, Basilic exotique, Cumin, Anis étoilé, Citron, Carvi, et Poivre noir. On peut les prendre de différentes façons selon l’affection diagnostiquée, ponctuellement ou sur la durée. Dans le cas de troubles durables de l’appareil digestif, 1 capsule prise avant le repas du matin et 1 capsule avant le repas du soir, soit 2 capsules par jour, est une dose adaptée au quotidien pour un adulte (hors femmes enceintes). 

Le massage du ventre aux huiles essentielles, un classique efficace

Le massage du ventre aux huiles essentielles, un classique efficace

N’oublions pas non plus qu’en aromathérapie un massage régulier du ventre dans le sens des aiguilles d’une montre est conseillé en cas d’inconforts digestifs. On peut le pratiquer avec une huile végétale aromatisée à environ 10 % d’huiles essentielles à visée antispasmodique et digestive. Une formule intéressante tirée des enseignements de Dominique Baudoux pourrait être la suivante :

 HECT basilic exotique (ocimum basilicum) 25 gouttes – HECT gingembre (zingiber officinale) 20 gouttes – HECT estragon (artemisia dracunculus) 25 gouttes – Ess. mandarine zeste (citrus reticulata) 20 gouttes – HECT camomille noble (chamaemelum nobile) 25 gouttes – HV arnica montana 10ml – dans HV noisette (coryllus avellana)  QSP 50ml

La formule présentée peut s’utiliser en massage dès l’âge de 12 ans pour faciliter la digestion et apaiser le mal de ventre, en massant 5 à 6 gouttes du mélange sur le ventre dans le sens des aiguilles d’une montre, 2 à 3 fois par jour. Elle ne convient pas aux femmes enceintes ni aux épileptiques. Pour les bébés et les jeunes enfants, n’oublions pas qu’une huile adaptée est nécessaire, comme par exemple l’huile « Confort Digestif » dans la gamme PranaBB qui agit aussi sur les coliques du nourrisson.

AUTEUR : mon aromatherapie
source : Blog pranarom :
Marque Pranarom
Display last in search Oui
Auteur de la recette Dr Baudoux
Densité Fluide
Potentiel d'oxidation Faible
Aucun avis pour le moment, soyez le premier à laisser le votre !

Les internautes ayant acheté cet article ont également acheté