0
×

Enregistrement

Votre profil

Données d'enregistrement

ou se connecter

Prénom requis!
Nom de famille requis!
Prénom invalide
Nom de famille invalide
Adresse email invalide
Adresse email requise
Email déjà existant
Mot de passe requis
Mot de passe invalide
6 caractères minimum
Please enter 16 or less characters!
Les deux mots de passe saisis ne sont pas identiques.
Veuillez accepter les conditions générales de ventes
Identifiant ou mot de passe invalide.

pigment 100% minéral  Couleur Ocre rouge

Double-cliquez sur l'image ci-dessus pour la voir en entier

Zoom arrière
Zoom avant

Plus de vues

Couleur Ocre rouge

Pigment 100% minéral couleur Ocre rouge

Description rapide

Un rouge flamboyant pour apporter de la couleur à vos fabrications cosmétiques naturels "maison": savons solides, baumes à lèvres, crèmes, sels de bain, bougies,...
1,96 €
1 sachet 30g

Ocre Rouge


Un rouge flamboyant pour apporter de la couleur à vos fabrications cosmétiques naturels "maison": savons solides, baumes à lèvres, crèmes, sels de bain, bougies,...

 

Comme un véitable artiste, vous pouvez mélanger ces pigments pour créer votre palette: par exemple, mélangé à un ocre jaune, vous obtiendrez selon la concentration différentes teintes d'orangé.

 

Qu’est-ce qu’un pigment ?

 

Les pigments sont de petites paillettes solides qui apportent la couleur à une préparation liquide ou solide.

On trouve des pigments dans les rouges à lèvres comme dans les peintures murales. Les pigments sont de plusieurs sortes selon leurs propriétés optiques.

 

La découverte des pigments

 

PREHISTOIRE : 

Son utilisation a débuté il y a environ 30,000 ans dans les grottes de Gargas. Les premiers artistes employaient des pigments minéraux: terres d'ocres, argiles rouges et jaunes, oxyde de fer, craie, et des pigments organiques (à base de carbone) animaux, noir d'os calcinés, ou végétaux, noir de charbon de bois.

 

ANTIQUITE :
Les Egyptiens connaissaient des pigments issues de certaines pierres dures broyées.

Les Phéniciens et les Grecs inventèrent le blanc de céruse, le rouge de Saturne ou minium et le jaune qui était un oxyde de plomb. On doit aux Romains la pourpre obtenue à partir des Murex, escagots marins. Etrusques, Grecs et Romains connaissaient le sépia, extrait de la poche des sèches.

 

MOYEN-AGE :

Les pigments minéraux comme les terres vertes ou organiques comme le jaune Indien (venu des Indes vers l'Europe par le canal des Perses), le vert-de-gris, le bitume (brun), l'or et l'argent, complètent la palette des anciens.Quand la peinture à l'huile fait son apparition avec les chefsd'oeuvres de Jean Van Eyck (1385/1441), on broie dans les ateliers des carbonates, de l'hématite, du minium pour réaliser des rouges, des terres ocres jaunes, de la limonite, du sulfure d'arcenic ou orpiment pour obtenir des jaunes et des lapis-lazulis pour faire du bleu. La fritte bleu d'Alexandrie était obtenue par calcination d'un mélange de potasse, de sable, de malachite, de carbone et de calcium.

 

EPOQUE MODERNE :

L'ère des pigments minéraux (pigments dont la molécule est constituée par un oxyde métallique ou un set métallique d'un acide minéral commence au XVIIème siècle avec les allemands Dieppel et Diesbach qui inventèrent en 1704 le bleu de Prusse. Vers 1740 apparait le jaune de Naples (antimoine de plomb). En 1778, Sheelle crée le vert de Sheelle (arséniate de cuivre). Au XIXième siècle, l'essor de l'industrie chimique entraîne la création de nouveaux et nombreux pigments: jaune de chrome, vert Véronèse, bleu de cobalt, vert émeraude, bleu outremer, jaune et rouge de cadmium, jaune de barium, vermillon d'antimoine, jaune de zinc, violet, bleu céruléum, oxyde de titane, etc.

 

PERIODE CONTEMPORAINE :

La nouveauté à notre époque vient du développement de la chimie organique qui a permis la création de pigments organiques de synthèse (composé du carbone). La chimie du pétrole est la grande responsable de l'arrivée de fines nuances pigmentaires.

 

 

De quoi sont-il issus ? Où les trouve-t-on ?

 

Les pigments naturels sont d'origine géologique ou organique (végétale et animale).

Les premiers hommes ont laissé leur empreinte sur les parois de nombreuses grottes de France ou d'Espagne. Les plus connues comme la grotte de Lascaux ou la grotte de Chauvet, montrent que les hommes possédaient déjà une très grande technique de l'utilisation des ressources naturelles que la nature avait mis à leur disposition. Les pigments issus des Terres : Les pigments étaient issus des terres colorées, de l'ocre et de la bauxite. Les sables ocreux sont les plus connus. Ils ont fait la richesse de la région de Roussillon dans le Vaucluse (le plus grand gisement en France encore exploité actuellement). Ces sables issus de dépôts marins, sont composés de sable de quartz d'argile, la kaolinite et d'oxyde de Fer.

 

On distingue plusieurs ocres : les ocres jaunes (la goeghite), les ocres rouges (l'hématite).

Entre ces deux teintes, il existe une multitude de teintes qui peuvent aller du jaune à l'orangé et au rouge.

il existe des terres tel que les terres de Sienne et d'ombre (Nord de l'Italie), qui sont des sables ocreux, où de faibles quantités d'oxydes de manganèse mêlés à la geothite vont donner des pigments bruns. Certaines terres noires sont caractérisées par une dominance de l'oxyde de manganèse. Elle sont très présentent dans des vallées de la Dordogne ou du Lot. Ils sont issus de l'extraction de la partie argileuse oxydée de la partie sableuse. D'autres terres comme les terres vertes sont très abondantes, ce sont des protoxydes de fer. Ces terres vertes (glauconies, cléladonite ou chlorite) se sont formées au sein des sédiments des mers froides Les cléladonites d'un vert pâle tirant sur le bleu, sont en revanche très appréciées des artistes mais elles sont extrêmement rares. Les gisements renommés sont ceux de Chypre et de Monte balo, près de Vérone

 

Les pigments issus des végétaux :

Beaucoup moins utilisés, on trouve aussi des pigments issus de végétaux.

Quelques exemples de pigments issus de végétaux :

L'indigo, tiré de l'indigotier (Indigofera tinctoria). Cette plante provient de l'Inde. Son coût peu important provoqua la mort de l'industrie du Pastel en 1562. Pour obtenir le bleu Indigo, il faut faire fermenter les feuilles.

La garance est issu d'une plante herbacée (rubra tinctorum) des régions chaudes et tempérées. Le colorant rouge vif issu de cette plante provient de la racine. Cette racine est séchée, écrasée et blutée, on dit que la garance est robée. C'est sous cette forme" la garacine" que ce colorant fut vendu.

Le Tournesol correspond au deuxième grand bleu végétal. On extrait ce colorant des graines. Ce colorant est connu en chimie comme indicateur coloré.

 

Les pigments d'origine animal :

Moins fréquent, il existe aussi des variétés de pigments d'origine animal.

 

Quelques exemples de pigments d'origine animal : Le kermès est un insecte, qui donne un rouge écarlate, réside sur les chênes kermès (Quercus coccifera) et sur les chênes lièges (Quercus ilex). Ce parasite des chênes forme au niveau des rameaux des gales. Ces gales sont broyées et la poudre obtenue est soluble dans l'eau. On obtient un rouge équivalent au rouge vermillon en le mélangeant avec du vinaigre et du citron. La cochenille du Nopal, est un insecte qui se développe sur les figuiers de barbarie. Ce sont les femelles qui sont à l'origine du rouge carmin. La pourpre est issu d'un liquide jaune fermenté provenant d'une glande extraite d'un mollusque : le Murex. C'est un colorant noble dont l'invention est attribuée au Hébreux.

 

A quoi servent les pigments naturels ?

 

Les couleurs obtenues avec le pigment minéral ne sont pas aussi vives, cependant elles résisteront mieux au passage du temps. Elles sont moins sensibles à la lumière et garderont plus facilement leur aspect d'origine.

Tous les pigments possèdent un pouvoir couvrant important grâce à leur extrême finesse mais, leur pouvoir colorant et leurs propriétés peuvent varier Les pigments sont des poudres insolubles qui sont utilisés en peinture (tableaux ) mais aussi dans la teinture et dans toute l’industrie de la décoration, mosaïque, carrelage, poterie , le maquillage.

Le maquillage des yeux utilisent essentiellement des pigments minéraux : l’oxyde de titane pour le blanc, les oxydes de fer pour les ocres jaunes / rouges / bruns / noirs, l’oxyde de chrome pour le vert, etc.

Nom original Pigment 100% minéral couleur Ocre rouge
Constituants

Pigment 100% naturel extrait de carrières en Bourgogne.

Marque Centifolia
Conditionnement 1 sachet 30g
Aucun avis pour le moment, soyez le premier à laisser le votre !

Les internautes ayant acheté cet article ont également acheté

Mon panier

Votre panier est vide.